Bioshock

Avec beaucoup de retard, j’ai enfin pu jouer à Bioshock !

Bioshock est un fps se déroulant dans les années 60 dans une ville sous-marine Rapture. Le jeu a reçu une critique extraordinaire faisant de lui le jeu de l’année 2007, Metacritic lui a attribué la note de 96 sur 100 !!! L’univers est sympa, les bars avec grande vue sous l’océan me rappellent de bonnes parties à Aquanox, il y a même des mini-helicoptères fonctionnant à la vapeur ! l’ambiance du jeu fait très 50′s. l’électronique n’existant pas vraiment à cette époque, les piratages se font par plomberie :p. Le jeu est très joli, il arrive à mettre à genoux ma config pas si vieille que ça…

Je me suis un peu forcé pour finir ce jeu, c’est un peu mauvais signe, pourtant il est génial ! Alors qu’avec Shogun 2 je passe aisément 5H d’affilé (avec le « merde déjà 2H du mat ! »), Bioshock 2 ne donne pas envie de jouer plus de 55 minutes d’affilés. Il m’est déjà arrivé d’en avoir marre après avoir chargé la partie et abattu que 2 ennemis. En faite, c’est tout à fait ça : Bioshock est un jeu chiant. La presse a vu un jeu quasi-parfait, moi, au fur et à mesure que j’avance, j’en trouve beaucoup.

Big Daddy et les petites soeurs par Patorishia

 

Allons attaquer un point généralissime : La narration.  L’histoire de Bioshock se raconte plutôt bien devant le joueur, on se sait pas grand chose, accident d’avion, découverte de la cité sous-marine Rapture et il y a de la baston sans trop comprendre pourquoi. On a des pages publicitaires à la radio des magasins et des affiches qui donnent des morceaux d’informations sur cette cité. Des personnes vous accompagnent à la radio pour vous donner des objectifs. Pour le reste, il suffit de fouiller un peu partout des enregistrements qui donnent pas mal d’idées et là on arrive au problème : l’environnement de Rapture n’étant pas toujours calme, il est impossible de comprendre un enregistrement, pourtant la même personne sur un autre enregistrement parle avec un volume cette fois compréhensible. Ce problème technique gêne à l’immersion, surtout quand c’est un ordre direct à la radio… Je me mets alors à suivre bêtement la flèche sans rien comprendre.

Il y a un moment où je trouve des bombonnes de précipités ioniques, je ne peux pas ramasser. Plus tard, on m’ordonne d’aller en chercher… HHHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA!!!!1111ln(e).

L’equipement de Hong Meiling est la plus efficace dans ce jeu

 

Pour un FPS, je trouve les combats trop « bourrins ». Quelque soit l’arme que je porte, je sais que je devrai utiliser 2 chargeurs sur un ennemi. Quelques rares ennemis peuvent être abattu en un coup de pistolet avec un headshot, mais je ne compte pas là-dessus vu qu’ils bougent trop vite et que la visée est un poil trop sensible. Donc l’unique solution c’est arc électrique puis coup de clé anglaise. Les munitions dans ce jeu sont trop rares, les armes à feu, pas assez efficaces, la clé anglaise est mon meilleur ami. L’utilisation des plasmides est limité par une jauge, on peut recharger avec des piqures, mais elles sont assez rares.

Pendant que j’y pense, je suis quelqu’un d’assez économe dans mes jeux : les munitions, les piqures de plasmide, les rations de soins et l’argent sont plutôt rare, on en trouve 3 par terre et on en dépense 56 pour un combat. Par contre on ne peut pas en porter beaucoup ! Imaginez un fps où vous ne pouvez porter que 2 chargeurs grand max, vous videz un chargeur et demi pour un ennemi, vous ramassez sur son cadavre 3 balles (soit 10% de votre chargeur), Bioshock c’est ça ! Pareil pour l’argent, on en chie pour ramasser des billets de 2$, arrivé à 500$ on ne peut pas en ramasser d’avantage, on achète juste le strict minimum en munition/ soin/ plasmide, il nous reste 12$ (et j’ai piraté le distributeur pour payer moins cher !)

On est limité à 500$ ??? Pourquoi mettre 4 chiffres ????

Concernant l’utilisation des plasmides : Au début du jeu, il faut utiliser l’arc électrique pour passer une porte en panne de courant, utiliser les flammes pour ouvrir une porte congelée, la télékinésie pour passer des débris… et après c’est tout ! Il y a des magasins à plasmides, mais à quoi bon si c’est pour rester sur l’arc électrique + clé anglaise ? Le jeu n’encourage pas la diversité.

On a une limite de 6 plasmides et certains sont améliorables, on a donc un sorte d’inventaire à gérer. Les armes sont rangés dans l’ordre d’acquisition (1234…), les plasmides c’est pareil (F1,F2,F3…) mais comme il y a une gestion d’inventaire ça peut changer. Le problème c’est qu’il est impossible de dire « je veux arc électrique en F1″, le jeu n’en fait qu’à sa tête. J’ai fait l’erreur d’améliorer arc électrique (il était en F1), au lieu de remplacer, on supprime l’ancien et ajoute le nouveau en fin de liste (en F6). Ces changement intempestives m’énervent , et je ne vous parle pas du passage où les plasmides sont incontrôlables et quand c’est réglé, pouf ! Tout est mélangé !

L’utilisation des chambres de résurrection : Avec l’inefficacité de mon inventaire (toujours en manque de munition, de trousses de soin, et de plasmides), je suis bien content qu’il y en ait. Ça m’a permis de buter quelques ennemis chiants à la clé anglaise, de respawner et de recommencer tout en espérant récupérer ce qu’il me manquait sur les cadavres. Même avec ça, c’est dur de jouer ! Je remercie donc cette fonctionnalité car sans ça, je n’aurais pas eu le courage de continuer… de toutes façon, je ne suis pas armé et l’IA est bien plus précis et rapide que moi.

Bioshock, c’est comme partir en guerre avec un lance-pierre et des cailloux

Peut-être que ce jeu serait bien plus agréable en difficulté « facile ».